L’emploi au Sénégal : Le taux de chômage en baisse

Cor Niokhor Seck 11/01/2018 15:20:52

L’emploi et l’employabilité peuvent-ils pour l’année 2018 espérer de belles perspectives ? L’Agence Sénégalaise de Statistiques et Démographie (ANSD) lors de la restitution de l’Enquête Nationale sur l’Emploi au Sénégal (ENES) a fait état d’un recul de près de 3 points du chômage. Ce dernier est donc passé pour le second trimestre de 2017 de 13,3% à 10,8% pour l’avant dernier trimestre de la même année. On serait tenté de dire que ces chiffres ont donc de quoi réjouir et faire souffler un vent d’optimisme à l’entame de cette nouvelle année.

L’accès au premier emploi, perpétuelle préoccupation des jeunes diplômés  

Cependant malgré ce recul du chômage, il convient de tirer sur la sonnette d’alarme car ce chiffre reste élevé chez les jeunes populations urbaines diplômées (20 à 30 ans),  13,8% Cet échantillon en général est composé de jeunes sortant directement des écoles, instituts de formation et universités. Il apparaît clairement que les diplômées du supérieur de niveau BAC+2  et ceux ayant au minimum le niveau BAC+3,  sont les plus affectées par ce chômage.



    Au final, rien qui vaille la peine de battre les tambours. Il nous reste encore du chemin à faire pour agir réellement sur le chômage. L’accès au premier emploi doit demeurer la priorité des politiques publiques, car la plupart des entreprises ne sont pas motivées à recruter des profils juniors du fait de l’inadéquation des formations avec leurs réels besoins, du manque total d’une première expérience professionnelle ou même de culture d’entreprise.

L’insertion professionnelle des jeunes, le sacerdoce du cabinet ISC

Dès lors, pour l’année 2018  il serait intéressant d’initier des actions visant la mise en place de programmes d’incubation et d’imprégnation des étudiants engagés dans des cycles de formations. L’effort déjà consenti par l’Etat en publiant un décret régissant le stage fût un premier pas de même que le dispositif issu des articles L73 à L76 du code du travail qui est resté à l’état embryonnaire faute de décret d’application. Encore faudrait-il accompagner ces actions de mesures incitatives notamment en matière fiscale : en allégeant les charges sociales et patronales par exemple. A notre niveau chez International Staffing Company, Premier Cabinet de Management au Sénégal, spécialisé dans le recrutement de Ressources Humaines Techniques, nous avons déjà engagé la réflexion afin de proposer aux pouvoirs publics des réformes au système éducatif et aux entreprises qui cherchent à recruter des profils qui sont difficiles à trouver sur le marché des programmes d’incubation qui permettraient aux jeunes diplômés de s’insérer plus facilement en milieu professionnel par le biais de la formation et du renforcement des capacités.   Dans tous les cas, il est urgent d’imaginer des passerelles entre le contrat de travail classique, gage de sécurité et synonyme d’ascension sociale et le stage. D’autant plus que ce dernier tel que pratiqué actuellement par certaines entreprises tentées d’abuser de la fragilité des chercheurs d’emploi ne leur apporte à la fin aucune valeur ajoutée surtout que dans certains cas aucune structure d’accueil et d’accompagnement n’est mise en place pour assurer l’apprentissage d’un métier durant la période de passage en entreprise. Sources :  http://www.ansd.sn/index.php?option=com_ansd&view=titrepublication&id=33 Décret n° 2015-777 du 02 juin 2015 fixant les règles applicables au contrat de stage au JO Une version PDF du code du travail

Contactez-nous


VISITEZ NOS LOCAUX

Dakar

9734 Sacré Coeur 3 Ancienne piste
BP : 5586 Dakar Fann
DAKAR – SENEGAL

+221 33 867 80 90
+221 33 867 80 90
manager@istaffingcompany.net

Lun-Ven. 8:30 - 17:30